affolant

affolant

affolant, ante [ afɔlɑ̃, ɑ̃t ] adj.
• fin XVIIe; de affoler
1Qui affole, trouble au plus haut point. bouleversant, troublant. « La femme qui cache et montre l'affolant mystère de la vie » (Maupassant).
2Fam. Très inquiétant, effrayant. La vie augmente tous les jours, c'est affolant.
⊗ CONTR. Rassurant.

affolant, affolante adjectif Qui affole ; alarmant, inquiétant : Nouvelles affolantes.affolant, affolante (synonymes) adjectif Qui affole ; alarmant, inquiétant
Synonymes :
- inquiétant
Contraires :

affolant, ante
adj.
d1./d Qui affole, provoque une émotion violente. Nouvelle affolante.
d2./d Fam. Angoissant, alarmant. C'est affolant, ce que vous nous racontez là.

⇒AFFOLANT, ANTE, part. prés. et adj.
I.— Part. prés. de affoler.
II.— Adjectif
A.— [S'applique indifféremment à l'animé et à l'inanimé] Qui affole, qui rend comme fou, qui trouble profondément :
1. ... il lui ressemblait comme un singe ressemble à l'homme; mais il était d'elle, il avait d'elle mille traits déformés irrécusables, irritants, révoltants. Le baron souffrait, hanté soudain par cette ressemblance horrible, grandissant toujours, exaspérance, affolante, torturante comme un cauchemar, comme un remords!
G. DE MAUPASSANT, Contes et nouvelles, t. 2, Duchoux, 1887, p. 704.
2. Chaque fois que, par un effort de volonté, il croyait glisser au sommeil, la même hantise recommençait, les mêmes images défilaient, éveillant les mêmes sensations. Et ce qui se déroulait ainsi, avec une régularité mécanique, pendant que ses yeux fixes et grands ouverts s'emplissaient d'ombre, c'était le meurtre, détail à détail. Toujours il renaissait, identique, envahissant, affolant.
É. ZOLA, La Bête humaine, 1890, p. 179.
3. L'émotion réduit la conscience du danger à une sorte d'hallucination affolante de l'objet dangereux, isolé de toutes les chances d'y échapper et de toutes les réactions de sauvegarde qui se présentent à un esprit d'émotivité normale. C'est ainsi que naissent les paniques émotives, individuelles ou collectives.
E. MOUNIER, Traité du caractère, 1946, p. 234.
B.— P. exagér., fam. Surprenant, inquiétant. C'est affolant! :
4. La patronne de cette maison ne connaissait aucune des femmes qu'on lui demandait et en proposait toujours dont on n'aurait pas voulu. Elle m'en vantait surtout une, une dont, avec un sourire plein de promesses (comme si ç'avait été une rareté et un régal), elle disait : « c'est une Juive! ça ne vous dit rien? » (c'est sans doute à cause de cela qu'elle l'appelait Rachel.) Et avec une exaltation niaise et factice, qu'elle espérait être communicative et qui finissait sur un râle presque de jouissance : « Pensez donc, mon petit, une Juive, il me semble que ça doit être affolant!... »
M. PROUST, À la recherche du temps perdu, À l'ombre des jeunes filles en fleurs, 1918, p. 576.
5. J'aurai, au sujet de cette exposition, un petit reproche à adresser aux organisateurs : ils se sont complu à accrocher, en cette galerie fameuse, des œuvres d'une incroyable faiblesse et même tout à fait abominables, (...) Ces messieurs se sont amusés, je le sais, et c'est par jeu également qu'ils ont exposé un Isabey lamentable, des Harpignies, Français, Zuber, Ziem et Delaroche d'une médiocrité affolante; ...
A. LHOTE, Peinture d'abord, 1942, p. 156.
Prononc. :[], fém. [-]. Enq. :/, -t/.
STAT. — Fréq. abs. litt. :104.

affolant, ante [afɔlɑ̃, ɑ̃t] adj.
ÉTYM. Fin XVIIe; de affoler.
1 Qui affole, trouble au plus haut point. Bouleversant, troublant. || Il écouta cette nouvelle affolante sans broncher. || Une beauté affolante.
1 (…) l'affolant mystère de la vie.
Maupassant, la Vie errante, la Sicile.
2 Le doute était plus affolant encore que la certitude.
R. Rolland, Jean-Christophe, IX.
3 La merveille est qu'une sensation de richesse, de fantaisie, de généreuse prodigalité se dégage de ce spectacle réglé avec une minutie et une conscience affolantes.
A. Artaud, le Théâtre et son double, Sur le théâtre balinais, Idées/Gallimard, p. 83.
Spécialt. Très excitant sensuellement, érotiquement (personnes, situations). Affriolant, excitant.
4 Donc, il y avait une reine ! Affolante, avec son diadème de corail, c'était la dernière descendante des rois chams, et les Sedangs ont été vassaux des Chams.
Malraux, Antimémoires, Folio, p. 423.
2 Fam. Très inquiétant, effrayant. || La vie augmente tous les jours, c'est affolant.
(En emploi négatif). || Ça n'a rien d'affolant, de remarquable. || Le spectacle n'est pas affolant, pas passionnant.
5 Je conçois qu'il ne soit pas affolant d'intérêt pour un architecte d'avoir quelques cloisons à abattre dans une vieille bâtisse.
J. Romains, les Hommes de bonne volonté, t. XXII, p. 14.
CONTR. Indifférent, neutre.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Поможем написать реферат

Regardez d'autres dictionnaires:

  • affolant — affolant, ante (entrée créée par le supplément) (a fo lan, lan t ) adj. Qui affole, qui rend fou. •   Comme fantaisie de coloriste, cette princesse est affolante, BÜRGER Salons de 1861 à 1868, t. II, p. 201 …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • affolant — adj. afolê (Albanais) / in (Villards Thônes), TA, E …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • AFFOLANT, ANTE — adj. Qui affole. Nouvelle affolante …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • affolante — ● affolant, affolante adjectif Qui affole ; alarmant, inquiétant : Nouvelles affolantes. ● affolant, affolante (synonymes) adjectif Qui affole ; alarmant, inquiétant Synonymes : alarmant bouleversant …   Encyclopédie Universelle

  • effarant — effarant, ante [ efarɑ̃, ɑ̃t ] adj. • 1895; de effarer 1 ♦ Littér. Qui effare, plonge dans une stupeur mêlée d effroi ou d indignation. ⇒ effrayant, stupéfiant. « la plus effarante semelle qui hanta jamais les cauchemars d un cordonnier »… …   Encyclopédie Universelle

  • affoler — [ afɔle ] v. tr. <conjug. : 1> • XIIe; de fol → fou 1 ♦ Rendre comme fou, sous l effet d une émotion violente, faire perdre la tête à. ⇒ bouleverser. Je fus coquette, « caressante et perfide. J affolai cet enfant » (Maupassant). 2 ♦ Rendre… …   Encyclopédie Universelle

  • rassurant — rassurant, ante [ rasyrɑ̃, ɑ̃t ] adj. • 1777; de rassurer ♦ De nature à rassurer, à redonner confiance. Nouvelles rassurantes. Voilà qui est rassurant. « Les conversations, plus alarmantes que rassurantes » (Rousseau). Ambiance rassurante. ⇒… …   Encyclopédie Universelle

  • effarante — ● effarant, effarante adjectif Qui effare, provoque une stupeur mêlée d effroi ; affolant, stupéfiant : L aventure effarante de navigateurs inexpérimentés. Qui atteint un degré extrême, inouï : C est effarant ce qu il peut être distrait. ●… …   Encyclopédie Universelle

  • diversion — [ divɛrsjɔ̃ ] n. f. • 1314; bas lat. diversio, de divertere « détourner » 1 ♦ Opération militaire destinée à détourner l ennemi d un point. Opérer une diversion avant d attaquer. Manœuvre de diversion. 2 ♦ Fig. Littér. Action qui détourne qqn de… …   Encyclopédie Universelle

  • effrayant — effrayant, ante [ efrɛjɑ̃, ɑ̃t ] adj. • 1539; de effrayer ♦ Qui inspire ou peut inspirer de la frayeur, de l effroi. ⇒ angoissant, effroyable, épouvantable, paniquant, terrible, terrifiant, terrorisant. Des bruits effrayants. « Quelque songe… …   Encyclopédie Universelle

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”